mardi, 05 avril 2022 21:03

Technologie semi-automatisée de détection du hors-jeu à la Coupe du Monde des Clubs

Écrit par
Le président de la FIFA, Gianni Infantino, pose avec Al Rihla, le ballon officiel de la prochaine coupe du Monde, avant une conférence de presse lors du 72ème congrès de la FIFA à Doha, au Qatar, le 31 mars 2022. Le président de la FIFA, Gianni Infantino, pose avec Al Rihla, le ballon officiel de la prochaine coupe du Monde, avant une conférence de presse lors du 72ème congrès de la FIFA à Doha, au Qatar, le 31 mars 2022. (FRANCK FIFE / AFP) — © FRANCK FIFE / AFP
  • La technologie semi-automatisée de détection du hors-jeu à l’essai pendant la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA™ aux EAU
  • Le suivi des mouvements fournit des informations précises aux arbitres en quelques secondes
  • Des animations 3-D diffusées sur les écrans

La FIFA continue de tester la technologie semi-automatisée de détection du hors-jeu (SAOT) pendant la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2021™ à Abou Dhabi. Parallèlement, des animations 3-D sont diffusées sur les écrans du stade et à la télévision, afin de permettre aux spectateurs de mieux comprendre les décisions des arbitres.

Cette technologie avait déjà fait l’objet d’un premier essai l’année dernière, à l’occasion de la Coupe arabe de la FIFA™. L’expérimentation se poursuit dans le but d’introduire ce nouvel outil durant la Coupe du Monde de la FIFA 2022™ au Qatar. Les arbitres ont déjà fait appel à la SAOT à plusieurs reprises depuis le début du tournoi, pour trancher des situations litigieuses.

Pierluigi Collina, président de la Commission des Arbitres de la FIFA, et les membres de l’équipe Technologie et innovation de la FIFA se sont livrés à une démonstration mercredi, au stade Mohammed bin Zayed.


ABU DHABI, UNITED ARAB EMIRATES - FEBRUARY 09: FIFA Referee Committee Chairman Pierluigi Collina during a FIFA Semi-Automated Offside Technology Demonstration as part of the Mohammed Bin Zayed stadium on February 9, 2022 in Abu Dhabi, United Arab Emirates. (Photo by Harold Cunningham/FIFA)

 

"Nous poursuivons nos travaux en vue d’atteindre notre objectif : obtenir des décisions toujours plus justes et toujours plus rapides dans les cas de hors-jeu", explique Collina. "J’ai vu que certains parlaient de ‘robot hors-jeu’ ; je peux vous assurer que ça n’a rien à voir avec ça."

"Les arbitres et leurs assistants sont toujours responsables des décisions prises sur le terrain. La technologie est seulement là pour leur apporter une aide pour prendre la meilleure décision le plus rapidement possible. C’est particulièrement utile lorsqu’on se trouve face à un hors-jeu difficile à juger."

La SAOT est une extension du système d’assistance vidéo à l'arbitrage, déjà utilisée dans 47 pays et plus de 100 compétitions dans le monde – notamment celles organisées par la FIFA.

Plusieurs caméras de télévision et dix caméras dédiées sont installées dans le stade pour suivre 18 points de données sur chaque joueur, afin d’établir sa position sur le terrain. D’ici le début de la Coupe du Monde, le nombre de points de données par joueur devrait passer à 29.

Ces données sont ensuite transmises à l’assistant en charge des décisions concernant les hors-jeux. Ce dernier procède à la vérification et transmet sa recommandation à la VAR et à l’arbitre sur le terrain. Cette procédure se déroule en temps réel, ce qui signifie qu’une décision peut être prise en quelques secondes.

"Nous observons les mouvements des bras et des jambes. Nous savons donc où se trouve exactement chaque joueur, à chaque instant du match", précise Sebastian Runge, chef du département Technologies du football.


ABU DHABI, UNITED ARAB EMIRATES - FEBRUARY 09: FIFA Semi-Automated Offside Technology Demonstration as part of the Mohammed Bin Zayed stadium on February 9, 2022 in Abu Dhabi, United Arab Emirates. (Photo by Harold Cunningham/FIFA)

"Nous décortiquons 50 images par seconde. En clair, nous pouvons vous donner la position de chaque joueur 50 fois par seconde et nous transmettons cette information au système. C’est la même chose pour le ballon. Nous savons où se trouvent les pieds et le ballon, ce qui nous permet de déterminer précisément le point de contact."

L’ensemble de ces éléments permet de savoir si un joueur est effectivement hors-jeu.

La FIFA teste également l’utilisation d’animations 3-D pour illustrer la position des joueurs concernés par une telle décision.

"Nous avons lancé cette animation, qui n’est pas directement reliée au processus décisionnel. Nous pensons néanmoins qu’elle peut aider à mieux comprendre les choix de l’arbitre, en donnant une meilleure vue aux spectateurs", estime Collina.


ABU DHABI, UNITED ARAB EMIRATES - FEBRUARY 09: FIFA Semi-Automated Offside Technology Demonstration as part of the Mohammed Bin Zayed stadium on February 9, 2022 in Abu Dhabi, United Arab Emirates. (Photo by Harold Cunningham/FIFA)

"L’animation commence dès que la décision est tombée. Quelques secondes plus tard, chacun peut voir ce qui s’est réellement passé, de façon plus claire qu’avec les traditionnelles lignes 2-D."

Ces animations sont produites une fois la décision rendue, afin d’offrir un meilleur point de vue aux supporters, devant leur télévision ou dans les stades.

"La technologie semi-automatisée de détection du hors-jeu nous permet d'obtenir des points de données, qui peuvent être utilisés pour produire une animation", renchérit Runge.

"Nous savons où se trouve l’épaule ou le genou, par exemple. Nous pouvons utiliser ces données dans le monde numérique pour créer des animations qui exposeront clairement la situation : le joueur est-il hors-jeu et, le cas échéant, de combien ? Ensuite, nous pouvons diffuser cette animation à la télévision ou sur les écrans géants du stade. Ainsi, les spectateurs disposeront de toutes les informations pour juger les situations de hors-jeu."

La FIFA continuera de tester ces innovations technologiques lors des prochaines compétitions FIFA cette année.

VOIR VIDEO : https://youtu.be/BK-U_LoEwDU

Source : FIFA

FaLang translation system by Faboba